Projet éducatif

L’action éducative de la Fédé s’appuie sur des éléments de contexte.

  • Une société où l’individualisme est de plus en plus exacerbé (télévision, jeu vidéo, baladeurs…).
  • Un espace rural en pleine mutation où les espaces de solidarité, de convivialité et de militantisme se réduisent, mais qui bénéficie d’un réseau d’acteurs et de structures pour défendre un autre mode de développement possible.
  • Un pays administrativement éclaté entre 2 régions et 3 départements mais qui se reconnaît dans une identité et des ressources culturelles fortes.
  • Une population de plus en plus hétérogène dans ses origines géographiques, ses caractéristiques socioprofessionnelles, ses référents culturels, ses pratiques de loisirs, ses centres d’intérêts… et qui manque d’endroits et de temps de rencontre favorisant le lien social intergénérationnel.

La Fédé, en tant qu’adhérente à l’UBAPAR, inscrit son action dans la lignée de principes éducatifs de sa fédération régionale.

Ce que la Fédé prône et met en place.

La Fédé est fondamentalement attachée au territoire du Pays de Vilaine, au développement dynamique de celui-ci reposant sur l’action de ses habitants. Elle cherche à valoriser l’histoire et la culture locale pour continuer à nourrir le présent et l’avenir.

Elle milite pour une conscience collective de l’appartenance à un pays et de la possibilité d’y agir concrètement dans une optique d’éducation populaire.

La Fédé aspire à la participation de chacun au débat et à la vie publique.

Elle situe son action éducative dans le champ d’une citoyenneté qui fait appel à l’initiative, la responsabilité, la créativité et le plaisir, et qui situe l’individu non pas comme un être isolé mais comme faisant partie d’une collectivité au sein de laquelle il pourra apporter sa contribution, vivre des expériences, accepter et apporter la contradiction, et ainsi, participer au développement social, culturel et économique du territoire… ainsi qu’à son épanouissement personnel. A ce titre, elle veut amener chacun à avoir confiance en ses propres possibilités d’action.

Trois notions clefs définissent sa manière de faire : la proximité, le lien et la démarche participative.

Proximité

La Fédé développe son projet dans une présence effective auprès des différents publics. Dans la relation qu’elle souhaite établir, il y a une volonté de s’intéresser aux personnes, de les impliquer sans jugement. Elle reconnaît chacun, dans sa singularité, ses différences, ses croyances, ses valeurs personnelles. Elle prend en compte les réalités sociales et les possibilités économiques des familles.

Lien

Elle s’attache à mettre en réseau les partenaires (associations, collectivités, institutions, population…) pour agir ensemble, mettre en commun les compétences et les outils. Elle aide aussi à créer du lien social et intergénérationnel, gage de socialisation et d’intégration des personnes.

Démarche participative

La démarche participative, c’est permettre aux habitants de s’approprier leur histoire et leur territoire. C’est donner à chacun l’occasion de se reconnaître comme un maillon, une richesse, comme pouvant contribuer par sa parole, sa participation, voire son implication, à la dynamique locale, au bien être et à l’épanouissement de tous.

Le rôle de la Fédé est de permettre cette appropriation. Cela passe par la mise en œuvre de compétences spécifiques et le développement d’outils, de moyens innovants pour la mobilisation des personnes, la qualité de l’animation de réunion et la pertinence de l’évaluation. La Fédé met en œuvre cette démarche ; elle n’en est pas le centre mais le moteur.

Au bout du compte, ce qui importe, c’est autant la façon dont l’action se met en place que l’action en elle-même.

La Fédé tient à l’expérimentation, à l’innovation, à l’alternative, pourvu que ces actions soient éclairées par une évaluation partagée, approfondie et sans complaisance.

libero fringilla Phasellus efficitur. risus. mattis non consectetur ut et, mi, id
Share This